Sculpture animalière

L'art animalier ne représente en réalité qu'une facette de leur grand talent. Leurs sculptures animalières réalisent une symbiose entre naturalisme et cubisme, le travail sur la synthèse des lignes et l'architecture des formes.



Lapin



Les frères Martel respectaient généralement la règle du nombre d'or pour composer des formes finalement très idéalisées. D'ailleurs, il ne semblerait peut-être pas si incongru de qualifier cette sculpture de classique, tant elle semble régie par la perfection proportionnelle et la beauté linéaire des contours. 



On trouve d'autres pièces intéressantes au Musée de Soissons, dans l'Aisne où ils ont beaucoup travaillé.




Sur ces deux clichés pris, en 1934, dans le fumoir de la Villa Cavrois, on distingue une sculpture derrière le meuble téléphone. Il s'agit de la représentation d'un chat en position assisse sur ses pattes arrières, position dite égyptienne, qui est une réalisation des frères Jan et Joël Martel. Au même titre que le haut relief présent dans la salle à manger des enfants et de la belette (appelée souvent à tort hermine) deux autres œuvres de ces frères jumeaux, la Villa Cavrois a donc eu dans ces murs, pendant un temps, et tout au moins à son origine, une troisième création de ces deux artistes.



Ce modèle créé en 1919 a été exécuté en 1929 pour la Villa Cavrois. Cette sculpture est signée J. Martel sans qu'il soit possible de l'attribuer plutôt à l'un qu'à l'autre des jumeaux tant la symbiose est importante dans leur art. " Quatre mains, une seule pensée dans deux cerveaux. Il ne faudrait parler de Jan et Joël qu'au singulier ". Ses dimensions : hauteur 25 cm, longueur 44 cm et largeur 8 cm.


Les sculpteurs Martel ont eu une production de sculpture animalière très importante, comme on le découvre ci-dessus avec cet ensemble de belettes souvent appelées hermine par erreur. L'hermine ayant une queue plus longue qui se termine toujours en pinceau de couleur noire.



Sculpture en lakarmé émaillée marron. Signée « J.Martel » sur la terrasse. Vers 1920. H : 24 cm L : 42 cm P : 7 cm.







Belette à l'arrêt


Belette attaquant


Sujet en bronze argenté sur socle en bois laqué noir. Hauteur : 14 cm - Largeur : 19 cm.



Bronze stylisé figure d'un animal aux traits anguleux, prêt à frapper avec crocs. Signé dans le moule : J. Martel. Ce modèle est également connu en bois et en céramique. Hauteur : 15 cm.



Les 3 colombes verrerie Daum



Deux plaques représentant des chats pour l'une et des chèvres pour l'autre en terre cuite dorée signées H 25 , L 30 cm.





Chèvres



Bison


Cochon


Ours dressé sur ses pattes


Otarie



Coq



Coq chantant


Coq en céramique polychrome, circa 1926


Le lion de Belfort


Panthère


Oiseau des îles


Oiseau cubissant sur une terrasse moulée


Calfat


Mésanges


Paire d'oiseaux en presse livre


Deux oiseaux




Un canari



Moineaux


Coq de bruyère


Une pie




Pigeon à queue plate


Pigeon boulant


Pigeon à queue plate - Bronze argenté circa 1930
Hauteur 23 cm Longueur 26,5 cm



Pigeon écossais


Pigeon à queue de paon - Lakarmé - 32,2 x 21 x 16 cm



Renard et cigogne


Chat


Couple de chats




Chat assis




Aracari


Canard japonais


Oiseau en verre opalescent

Le travail du maître verrier est exceptionnel dans la précision des détails, l'expression du sujet et la maîtrise parfaite du rendu de l'opalescence : Très soutenue dans le corps de l'oiseau, plus claire dans la tête, prenant la transparence d'un cristal presque pur dans le socle. Dimensions : Ht. : 11 cm. Socle : 7 x 4,7 cm. Poids : 0,872 kg. Signé J. Martel sur le socle. 



On retrouve ces sculptures en différentes matières, le bois (palissandre), le plâtre patiné, le bronze ou la faïence. Ce que l'on sait moins, c'est que ces sculptures d'oiseaux en verre comme ici, habituellement attribuées à tort à la maison Lalique ou à Sabino, ont été créées par André Hunebelle. En effet, l'article paru dans la revue " Art et Industrie " d'avril 1931 nous apprend que c'est bien André Hunebelle l'éditeur de ces pièces.




La statue des frères Jan et Joël Martel " Les oiseaux de mer " a été inaugurée en 1964. Par cette œuvre, les jumeaux rendent hommage à Charles Milcendeau et Auguste Lepère, piliers fondateurs du " groupe de Saint-Jean-de-Monts ", groupe dont fit notamment partie le peintre Henri Simon. La sculpture a été offerte à la Ville de Saint-Jean-de-Monts par Jean Minelian, promoteur, qui avait passé commande aux Frères Martel en 1963.